GUIDE IMMOBILIER

L’état des taux immobiliers pour la fin 2019

Taux immobiliers 2019 - Homki
Sommaire

    Après une année 2018 florissante pour le secteur immobilier, la fin de l’année 2019 sera marquée par une hausse des taux de crédit immobilier. Une analyse approfondie de l’année passée ainsi que les perspectives pour la fin de l’année vous sont fournies par le comparateur de prêts Pretto. Un détail par grande région sera aussi abordé, vous permettant d’investir plus pertinemment en fonction de votre cible géographique et de votre durée d’emprunt souhaitée.

    A quoi faut-il s’attendre pour l’année 2019 ?

    D’un point de vue global, l’accès au crédit immobilier est grandement facilité par les banques car les taux des crédits sont stables et restent à un niveau bas depuis maintenant 1 an (1,44% en moyenne). Le climat est donc plus que favorable pour les particuliers souhaitant se lancer dans un projet immobilier.

    Nous parlions plus haut d’une année 2018 florissante. Ceci est expliqué par des taux immobiliers très bas qui ont provoqués une augmentation de la demande de biens immobiliers et donc, en toute logique, des prix. Une tendance s’est dessinée en 2018 et se réplique en 2019 : l’investissement dans l’ancien. Cependant, l’augmentation des prix dans les grandes métropoles devrait se dissiper quelque peu.

    Pour la fin de l’année, il est possible d’anticiper un léger ralentissement de l’investissement dans l’immobilier, et ce pour deux raisons principales. Tout d’abord l’augmentation de l’investissement ne peut pas croître à l’infini, et l’augmentation des prix entraîne une baisse de la demande qui elle-même provoquera ensuite une baisse des prix. D’un point de vue économique, ceci n’a rien de bizarre mais s’inscrit parfaitement dans le cycle de l’immobilier.

    Actuellement, nous ne pouvons toujours pas constater une baisse des prix mais plutôt un ralentissement de l’augmentation qui nous mènera à cette fameuse inversion de la courbe offre-demande. A l’exception de Paris, qui est aujourd’hui classée 7ème ville la plus chère du monde et dont les prix ne connaissent pas de diminution, les prix d’un tiers des cinquante plus grandes villes de France ont déjà diminué au cours de l’année 2018.

    Lorsque l’on parle de l’investissement immobilier, il ne faut pas oublier de parler des étrangers qui investissent dans l’immobilier en France. Pour ce qui est des investisseurs britanniques, on ressent d’ores et déjà l’impact de la difficulté des négociations du Brexit. Ces derniers se font de plus en plus rares sur l’Hexagone alors qu’ils étaient parmi les plus présents ces dernières années. Cette tendance initiée en 2018 se poursuit en 2019. Ce départ des

    Britanniques est, en revanche, accompagné d’un retour des Français qui réinvestissent à Paris, à Bordeaux, à Lyon et à Nice.

    En dehors des investisseurs britanniques, les investisseurs étrangers restent fidèles à la France du fait de sa domination du tourisme international. La clientèle étrangère s’intéresse particulièrement à l’immobilier de luxe que l’on peut trouver notamment dans le Sud-Est et plus particulièrement sur la cote méditerranéenne où l’on recense 21% du volume total des transactions immobilières en France. Les investisseurs du Moyen-Orient et des Etats-Unis sont particulièrement friands de ces investissements.

    Qu’en est-il plus particulièrement en région parisienne ?

    Comme pour bien d’autres choses, il y est très difficile d’y trouver des taux plus alléchants que dans le reste de l’Hexagone. Seuls les taux pour les crédits à 30 ans sont légèrement plus faibles (30 ans étant la durée maximale autorisée pour un prêt immobilier). Ainsi, cette situation peut vous être favorable si vous souhaitez investir dans le locatif ou encore si vous disposez d’une capacité d’épargne importante.

    Et dans le Nord-Est ?

    Vous devrez prêter une forte attention au coût global de votre crédit en fonction des différentes durées car il est moins intéressant d’effectuer un prêt sur une courte durée dans le Nord-Est. Les taux sur 7 ans et sur 15 ans sont en moyenne plus élevés qu’ailleurs.

    Pour ce qui est du Nord-Ouest

    Si vous souhaitez investir dans cette région, il vous faudra favoriser les investissements sur le long terme, à savoir sur 25 ans ou encore 30 ans. Sur ces durées, vous pourrez prétendre à des taux minimaux et moyens plus intéressants qu’ailleurs. Ici encore, les prêts à durée courte, à savoir 7 ans ou 15 ans, sont globalement plus élevés.

    Les taux de crédit dans le Sud-Est

    Afin de définir la tendance dans cette région, il nous faut la diviser en deux parties : le Rhône-Alpes et la côte méditerranéenne. Pour ce qui est de la partie Rhône-Alpes, les taux immobiliers sur les prêts à durée longue sont plus intéressants. Malgré une légère baisse sur la dernière année pour la cote méditerranéenne, les taux y restent plus élevés. Il est donc moins avantageux d’y investir. *

    Et enfin dans le Sud-Ouest ?

    Il s’agit de la région dans laquelle les taux sont globalement plus faibles que dans le reste de l’Hexagone. De manière générale, la région Sud-Ouest est la région ayant connu une constante augmentation de son marché immobilier sur les dernières années. Les seuls prêts dont le taux a augmenté dernièrement sont les prêts pour une durée de 30 ans.

    Cet article vous a-t-il été utile ? Oui Non
    Cet article vous a-t-il été utile ? Non Oui

    Cela pourrait vous intéresser

    Voir tous les guides
    Vendez votre bien.
    2 590€ de frais fixes.
    Homki s’occupe de tout !
    Découvrez notre offre