ACTUALITES HOMKI 4 min de Lecture | Mai 2022

Tout comprendre aux économies permises par des frais d’agence fixes


Il existe plusieurs façons d’établir le montant des frais d’agence immobilière. En France, le modèle le plus courant est celui de la commission variable, en pourcentage. Calculée sur le prix de vente du bien, elle peut varier entre 4 % et 8 % de ce dernier. Ne soyez donc pas surpris si vous constatez que les honoraires s’élèvent à plusieurs dizaines de milliers d’euros, bien que des tarifs dégressifs soient pratiqués en fonction de la valeur du bien. 

Depuis quelques années, des agences immobilières proposent ainsi des frais d’agence fixes, ce qui signifie que la commission est la même quelle que soit la valeur du bien. À l’étranger, c’est un mode de fonctionnement qui est très courant. Beaucoup d’agences proposent donc un forfait fixe correspondant à leurs honoraires, que le bien en vente soit un studio à 90 000 € ou une maison à 1 250 000 €. C’est le choix que Homki a fait pour permettre à ses clients de bénéficier d’un service optimal et complet, à un prix juste, et ce peu importe la valeur de leur bien. 


Homki vous fait économiser grâce à ses frais fixes 

En France, les honoraires d’agence immobilière s'élèvent à 4,87 % du prix de vente en moyenne (source, Galian). Soit la moyenne la plus élevée d’Europe. 

Chez Homki, les frais d’agence sont de 3 900 €, quel que soit le prix de vente du bien. 

Pour comprendre les économies réalisées, Homki a décidé de comparer la différence de l’impact des frais d’agence entre deux types d'agences : une agence à commission variable (4,87 %) et une agence à frais fixes (à 3 900 €). L’exemple en question est réalisé sur un bien vendu au prix de 325 000 €. Ce montant correspond au prix de vente moyen Homki constaté en centre-ville des grandes agglomérations que l’agence couvre (Bordeaux, Lyon, Toulouse, Marseille, Nice, Montpellier). 

Voici un exemple comparant les économies des frais fixes de Homki aux honoraires moyens constatés en France, selon la source Galian.


Réglementation des frais d’agence 

La loi Hoguet, modifiée par la loi Alur, réglemente le barème des honoraires d’agence. 

Elle dispose que le barème doit être clairement affiché au sein de l’agence, sur le site internet, sur tous les supports publicitaires et sur les portails immobiliers, et que la commission d’agence doit être notée TTC (Toutes Taxes Comprises). Chaque annonce doit également notifier qui aura la charge des honoraires : cela peut être l’acquéreur comme le vendeur. 

Depuis le 1er avril 2022, les articles 2 et 4 de l’arrêté du 10 janvier 2017, relatif à l’information des consommateurs par les professionnels intervenant dans une transaction immobilière et inhérents à la loi Alur, ont été modifiés. Les agences ne sont plus obligées d’afficher les honoraires effectivement pratiqués mais les honoraires maximums qu’elles pourraient demander pour chaque type de prestations : opérations de vente, de location et de gestion locative. 


Qui paie les frais d’agence ? 

Généralement, c’est le vendeur qui aura la charge des frais d’agence immobilière puisque c’est lui qui sollicitera les services de l’agence en question : on parle d’honoraires à charge vendeur. Cependant, il n’existe pas d’obligation légale en la matière, c’est l’agence qui choisit. Que ce soit l’un ou l’autre, l'information portant sur le responsable du paiement devra être mentionnée dans le mandat immobilier signé entre le propriétaire et l'agent immobilier ainsi que dans l'annonce de diffusion ou sur la vitrine de l'agence.

Dans le milieu de la transaction immobilière, le paiement des honoraires à la charge de l’acquéreur est aussi courant. Dans cette configuration, le prix de vente est séparé des frais d’agence et on les verra apparaître dans l’annonce. Par exemple : 325 000 € + 5 % d’honoraires (soit un prix total de 341 250 €). L'acquéreur, lors de la signature de l’acte authentique, paiera le prix du bien et les frais d’agence séparément.  

Or, on se rend compte que les frais d’agence, même lorsqu’ils sont à charge vendeur, sont souvent payés indirectement par l’acquéreur. La plupart du temps, les frais d’agence sont ajoutés à la valeur vénale du bien

Par exemple : Prix de vente 341 250 €, frais d’agence à charge vendeur.  

Donc il faut s’imaginer que le prix de 341 250 contient les 5 % de frais d'agence, soit 16 250 € ajoutés au net vendeur de 325 000 €. 

Si le bien ne se vend pas, le prix sera baissé et ainsi, les honoraires seront imputés au net vendeur. 

Cela pourrait vous intéresser

Voir toutes les actualités
Vendez votre bien.
3 900€ de frais fixes.
Homki s’occupe de tout !
Découvrez notre offre