GUIDE IMMOBILIER 5 min de Lecture | Octobre 2022

Prix FAI et prix net vendeur : quelles différences ?

Sommaire


    Lors d’une vente immobilière, des frais annexes viennent s'additionner au prix de vente du bien que vous êtes sur le point de vendre, notamment les frais d’agence qui peuvent être à votre charge ou à celle de l'acquéreur. Il s’agit donc de faire la différence entre deux prix : le prix net vendeur et le prix FAI qui ne sont pas calculés de la même manière. Qu’est-ce que le prix net vendeur ? Qu’est-ce que le prix FAI ? Quelles sont leurs différences ? Comment les calculer ? Comment optimiser son net vendeur ? Homki vous explique tout. 


    prix fai prix net vendeur

    Le prix net vendeur : définition


    Le prix net vendeur représente le montant exact que va percevoir le vendeur lors de la vente de son bien. Ce prix est donc uniquement pertinent pour le propriétaire car ce n’est pas ce que va payer l'acquéreur lors de l’achat du bien. En effet, des frais à la charge du nouveau propriétaire viendront s’ajouter, notamment les frais de notaire et dans certains cas les frais d’agence


    Comment le calculer ?


    Pour calculer le prix net vendeur, rien de plus simple. Il vous suffit de soustraire les frais d’agence du prix de vente. Si la vente se fait entre particuliers, le prix de vente correspond au prix net vendeur. 

    Prix net vendeur : prix de vente - frais d’agence immobilière 

    Par exemple 

    prix net vendeur  : 300 000 (prix de vente) - 15 000 (frais d’agence de 5 %) = à peu près 285 000 € 


    Le prix FAI : définition


    Le prix FAI, prix frais d’agence immobilière inclus, correspond, comme son nom l’indique, au prix de vente du bien auquel s'ajoutent les frais d’agence. Évidemment ce prix n’a de sens que si la vente a été conclue par le biais d’une agence immobilière. Dans ce cas-là, le prix affiché en vitrine, ou sur le site internet correspondra donc au prix FAI. En moyenne, les frais d’agence s’élèvent à 5% du prix de vente du bien et doivent être réglés lors de la signature de l’acte authentique. 

    Chaque agence possède la liberté de fixer ses honoraires qui peuvent alors être fixes ou sous la forme d’un pourcentage sur le prix de vente d’un bien immobilier. Même s'ils ne sont pas réglementés, les frais d’agence ont toutefois une obligation de transparence. En effet, ceux-ci doivent être clairement indiqués en TTC et de manière lisible, dans les locaux de l’agence, sur l'annonce et sur le site internet. 

    Concernant le paiement des frais d’agence et selon l’article 6 de la Loi Hoguet qui réglemente l'exercice des professionnels de l’immobilier, il ne peut y avoir rémunération ou dédommagement de l’agent si la vente pour laquelle un mandat a été signé n’a pas été conclue. De ce fait, si la vente n’a pas eu lieu, les frais d’agence n’ont pas à être réglés par l’acquéreur ou le vendeur.


    Comment le calculer ?


    Afin de connaître le prix FAI, il vous suffira d’effectuer le calcul suivant : 

    Prix FAI : prix net vendeur + frais d’agence 

    Par exemple

    Si un bien est estimé au prix 300 000 euros et que les frais d’agence s’élèvent à 5 % de ce montant, alors le prix FAI sera de 315 000 euros. 


    Comment réduire l’écart entre le prix net vendeur et le prix FAI ?


    Il est possible de réaliser des économies sur les frais d’agence. De ce fait, le prix FAI diminue et se rapproche du prix net vendeur. Cela permet à l'acquéreur d'acheter au meilleur prix, ou au vendeur de vendre au prix le plus haut sans verser une grosse part à l'agence.

    Comme évoqué précédemment, les agences immobilières traditionnelles prennent en moyenne 5 % de commission sur le prix de vente du bien, ce qui implique inévitablement des frais d’agences souvent très élevés. 

    Cependant, ce n’est pas le seul moyen si vous souhaitez passer par une agence pour vendre votre bien. En effet, aujourd’hui, il est possible de bénéficier de tous les services d'une agence immobilière, avec un accompagnement à la hauteur de vos espérances, et sans perdre des milliers sur votre net vendeur.

    Homki propose en effet des frais d’agence à 3 900 euros, et ce peu importe la valeur de votre bien. En choisissant ce modèle 2.0, vous ferez donc des économies importantes et par conséquent, le prix FAI diminuera, réduisant alors considérablement l’écart avec le prix net vendeur.


    Exemple :

    Agence traditionnelle

    Agence Homki

    Prix Fai

    315 000 €

    315 000 €

    Frais d'agence

    15 000 €

    (en moyenne)

    3 900 €

    Prix net vendeur

    300 000 €

    311 100 €

    Économies réalisées


    11 100 €


    Vendre au prix affiché ou au prix estimé ?


    Il faut cependant savoir qu'il existe deux cas de figure lorsque des frais d'agence immobilière sont importants et à charge vendeur

    • Si un bien est estimé 300 000 euros, l’agence peut ajouter ses frais à la valeur vénale du bien, dans ce cas celle-ci affichera un prix à hauteur de 315 000 euros si elle prend 5 % (commission incluse). Le vendeur en obtiendra alors 300 000 euros. 
    • Ou alors, le bien se vend à son prix estimé, c’est-à-dire 300 000 euros, dans ce cas le prix net vendeur s’élèvera à 285 000 euros, à peu près, puisque les frais d’agence seront retirés.


    Les points à retenir

    • Le prix net vendeur correspond au montant qu'obtiendra le vendeur à l'issue de sa vente.
    • Le prix FAI signifie frais d'agence inclus soit le prix payé par l'acquéreur incluant le prix de vente et les frais d'agence immobilière.
    • Pour que le prix net vendeur soit aussi proche que le prix FAI, il est conseillé d'être accompagné par une agence à frais fixes.
    Cet article vous a-t-il été utile ? Oui Non
    Cet article vous a-t-il été utile ? Non Oui

    Cela pourrait vous intéresser

    Voir tous les guides
    Vendez votre bien.
    3 900€ de frais fixes.
    Homki s’occupe de tout !
    Découvrez notre offre